L'émail est une matière d'aspect vitreux composée notamment de silice, de feldspath, de kaolin et d'oxydes métalliques qui se trouvent sous forme de cristaux à l'état brut. Ce sont les différents oxydes de métal, soit présents à l'état naturel, soit rajoutés par la main de l'homme, qui lui attribuent alors ses diverses et infinies couleurs. La vitrification de ce mélange se fait ensuite sous l'action d'une très haute température.

L'application de l'émail est précédée d'une minutieuse phase technique permettant de délimiter les alvéoles qui seront destinées à recevoir l'émail.

Deux principales techniques se distinguent :

  • Le cloisonné : travail au fil d'or permettant de cerner le contour des motifs, créant ainsi les cavités destinées à recevoir l'émail qui sera déposé au pinceau ou à la plume.
  • Le champlevé : travail de gravure dont les bas-reliefs sont remplis d'émail.

Une fois broyés et réduits à l'état de fine poudre, les cristaux d'émail peuvent alors être utilisés pour remplir les espaces préalablement délimités.

Une fois ceux-ci remplis avec les différentes couleurs soigneusement sélectionnées au préalable, vient alors la phase de cuisson.

Moment très délicat, car de ces quelques minutes ultimes dépend le résultat du long et minutieux travail réalisé en amont, souvent plusieurs jours, la plupart du temps plusieurs semaines.

La mise en four, entre 800° et 900° en fonction des couleurs à cuire, se fait sous l'œil expérimenté et attentif de l'émailleur…

En effet, seule l'expérience saura juger du temps de cuisson idéal, quelques secondes de trop ou une température trop élevée et ce sont de longues heures de travail qui peuvent être compromises…

Toutes ces opérations sont à renouveler plusieurs fois, 4 à 10 feux peuvent s'avérer nécessaires afin que les couleurs laissent exprimer toute leur intensité…

En plus de toutes ces techniques, il ne faut pas omettre la peinture miniature, technique souvent utilisée pour la reproduction d'œuvres de grands peintres. L'émail est surbroyé de façon à obtenir, après mélange avec des huiles spécifiques, une matière comparable à de la peinture.

Appliquer au pinceau par d'infimes touches cette technique est certainement la plus longue et la plus difficile à maîtriser. C'est au gré de nombreuses couches et par conséquent de nombreux feux (car un feu est réalisé entre chaque couche) que les couleurs vont dévoiler toutes leurs nuances et affirmer toute leur beauté…


Ce savoir-faire des plus exigeants réclame beaucoup d'attention et bien souvent le miniaturiste se consacre complètement à cet art… Un métier à part entière dans le monde de l'émail !

Une fois la pièce finie, celle-ci est inaltérable…

L'Email conservant sa beauté et son éclat durant des siècles…

résistant indéfiniment à l'usure du temps !!!



Designed by GoldenNet

Copyright © 2008 Emaillor